Autres articles de presse :

Marie-Jo et Roland n’avaient pas besoin de tenir un journal. Les médias jalonnaient leur parcours, quotidiennement.Nous avons sélectionné quelques articles relatant les moments les plus forts.

Le Portrait de la semaine : “Roland Agret repart au combat pour les Innocents”
Le Figaro Magazine – Samedi 18 Mars 2006

Der Spiegle :article de presse allemand sur Roland AGRET Der Spiegle – 5 janvier 2006

Le Dauphiné Libéré : Vers un règlement du dossier Agret.
Pour Roland Agret, cette décision est à la fois une décision de droit et d’humanité.- 2 Décembre 2005

Le Monde : Pour protester contre une décision qu’il estime injuste .
Pour protester, Roland Agret a encore choisi de se mutiler. – 11 Novembre 2005

Le Monde :Agret menaçait de se tirer une balle dans le pied…
Hier matin, Roland Agret est une nouvelle fois passé à l’acte. Le Monde – 11 Novembre 2005

Le Dauphiné Libéré: Roland Agret demande des comptes à la justice.
Deux experts auprès de la cour d’appel de Paris […] relient directement [la dégradation de l’état de santé, physique et psychologique de Roland Agret] à son incarcération. – 22 Octobre 2005

Téléfilm Tf1: Roland Agret co-auteur de téléfilm policier.

Libération : Roland Agret réhabilité.
Après quinze ans de combat judiciaire, Roland Agret a obtenu son acquittement et sa réhabitlitation totale. – 1985

Figaro : Agret : La fin d’un combat
Il a fallu 22 ans à Roland Agret pour faire reconnaître son innocence.-1985

Figaro :Roland Agret acquitté – 1985

Le Provençal :Agret Acquitté Comdamné pour meurtre, il criait son innocence depuis 12 ans. – 1985

Libération : Lyon : Roland Agret trouve la faille. Remis en liberté dès l’ouverture de son procès enrévision, Roland Agret conteste d’entrée de jeu la présence attendue des deux Antoine, Ritter et Santelli. – 1985

Libération : Roland Agret, de guerre lasse. Quinze ans après les faits, douze ans après le premier verdict, un an après l’arrêt de Cassation : Roland Agret sera demain devant les jurés du Rhône. – 1985

Midi-Région : Coup de Mistral sur les robes rouges. Le Procès Agret à Lyon – 1985

Libération : La Reddition de Roland Agret. Roland Agret, qui avait refusé de se présenter lors de son second procès devant la Cours d’Assises de Lyon, le 18 décembre, s’est livré – symboliquement – aux gendarmes.

Le Monde: Le Procès de Roland Agret sera révisé.Un combat de quatorze ans

Figaro : Le long combat de Roland Agret. Comdamné en 1973, grâcié en 1977, il pourrait prochainement faire éclater son innocence. – 1983

Quotidien de Paris : Deux doigts de moins place Vendôme
Devant le ministère de la Justice, Roland Agret a poursuivi son automutilation pour être reconnu innocent.- 1984

Midi Libre : Roland Agret se sectionne un doigt : “Je suis fou ou je suis innoncent”
“On m’avait dit que l’on m’empêcherait de le faire, alors je l’ai fait avant votre arrivée” .- 1983

Libération : Roland Agret avale deux manches de cuillières
Accusé d’avoir “commandité” le meurtre d’un garagiste du Gard.- 1983

Midi Région : Roland Agret : La mort lente.
Pour obtenir la révision de son procès.- 1981

Libération : Pas de quartier contre la Haute Sécurité.
58 grèvistes de la faim mardi. Rassemblement aujourd’hui devant le Ministère de la Justice.- 1978

Paris : Roland Agret ou l’obstination de l’innocence.
Sont livre “Mon combat est le vôtre” sort demain en librairie.- 1977

Libération : Roland Agret l’entêté
Sortie chez Grasset de “Mon combat est le vôtre” – 1977

Libération : Roland Agret est un emmerdeur
Il met son dossier à la disposition du public et veut instaurer le principe d’un Appel aux Assises. – 1977

Le Soir : Agret première heure de liberté
“Je vais prendre le dossier en main et essayer de mener ma propre enquête” . – 1977

Libération : Roland Agret est libre.
Marie-José Agret : “Maintenant Roland se battra lui-même pour son innocence” . – 1977

Paris :L’affaire Agret vers son épilogue
Une extraordinaire volonté. . – 1977

Libération : Agret en réanimation
A l’hopital de la Timone à Marseille. – 1977

Paris : Le chantage de Lecanuet
Roland Agret : 30° jour de grève de la faim, Marie-José Agret : 7° jour de grève de la faim. – Rouge 1976

Visite pour un espoir.
Jean Lecanuet a reçu, chez lui à Rouen la femme de Roland Agret qui se dit victime depuis cinq ans d’une erreur judiciaire. – Rouen 1976

Match : “Je suis innocent” crie Roland Agret, comdamné à 15 ans
“Je suis innocent et je crève à l’abri des bonnes consciences.” Marseille- 1976

Libération : Bataille pour innocent.
La femme de Roland Agret passe 7 heures au ministère de la Justice. Paris- 1976

Roland Agret, détenu aux Baumettes, fait la grève de la faim après avoir tenté, à plusieurs reprises, de se donner la mort.”Je veut que l’on me rende, au minimum, le droit de vivre” Marseille – 1974

Roland Agret, de nouvelles raisons d’espérer. Marseille – 1974

Agret a regagné sa cellule après 47h sur le toît de la Prison. A 17h. tout était terminé. Nîmes – 1973

Un condamné s’est juché sur le toit de la Prison.A la Centrale de Nîmes. Midi Region – 1973